Maisonsecologiques

Sur quelles aides compter pour vos travaux de rénovation énergétique ?

La consommation énergétique est désormais un point capital pour toute habitation. Nombreux facteurs sont à prendre en compte comme l’éco-prêt à intérêt nul, la subvention de solidarité écologique et l’emprunt de taxes pour la transition énergétique. Beaucoup sont les habitations qui nécessitent une rénovation. Une sensibilisation et une incitation sont alors effectuées pour cela. Toutefois, la plupart des Français ne savent pas vers qui se tourner pour les travaux.

Le crédit d’impôt nécessaire à la transition énergétique

En réduisant votre consommation en matière d’énergie, vous pouvez jouir d’un crédit d’impôt dans robert alday. Le dispositif a été mis en place depuis le 1er septembre 2014. Connu sous l’abréviation CITE, le crédit d’impôt pour la transition énergétique a comme privilège fiscal de 30% du coût des travaux. Quelque soit le budget que vous avez utilisé pour les travaux, ce taux est constant. Il en est de même quelque soit le type de travaux effectués. Toutefois, le montant maximum est de 8000 euros pour un seul individu. Pour un couple, il peut dépenser jusqu’à 16000 euros. A chaque personne en charge dans l’habitation, le propriétaire ajoutera 400 euros.

Les avantages de l’éco-prêt à taux zéro

Appelé encore éco-PTZ, il s’agit d’une solution simple pour avoir le budget nécessaire aux travaux. Vous pouvez vous souscrire à l’éco-PTZ si vous remplissez les conditions suivantes : vous acceptez d’effectuer deux sortes de travaux : isolation et installation d’équipement énergétique. L’isolation consiste à appliquer un revêtement isotherme pour la toiture et les murs. Pour l’installation, cela concerne le système de chauffage, la ventilation, l’eau via une technologie renouvelable.

Une fois votre situation est en accord avec les conditions, vous pouvez bénéficier de 20000 euros comme crédit. La durée du remboursement est de 10 ans pour cette somme. Pour 30000 euros, la durée sera de 15 ans si les travaux à réaliser sont beaucoup plus importants.

La subvention de solidarité écologique

Il s’agit surtout d’une aide pour les propriétaires qui résident dans leur bien, ou les bailleurs qui sont encore en plein remboursement. Dénommé aussi ASE, seuls les habitations construits avant le 1er juin 2001 qui peuvent en bénéficier pour les travaux de transition énergétique.

La subvention sera déterminée en fonction du revenu fiscal des occupants de l’habitation. Ainsi, selon le cas, la personne peut jouir entre 1600 et 2000 euros pour financer le projet. Un autre facteur conditionne l’ASE, un plafond pour les ressources dont l’Anah ou l’Agence national de l’habitat a instauré.

En bénéficiant des privilèges de l’ASE, la personne est engagée à optimiser l’efficacité énergétique de son habitation. Si elle est propriétaire occupant, elle s’occupera de 25% des travaux. Si elle loue le logement, ce sera de 35%.

Les publications similaires de "Actu maison"

  1. 8 Août 2019Se préparer à la rénovation énergétique en copropriété67 hits
  2. 23 Mai 2019De quoi faut-il protéger sa piscine ?101 hits